Appel à manifester – les 21 et 23 septembre 2017

Tous mobilisé(e)s !

Nous sommes responsables de ce que nous faisons, mais aussi de ce que nous laissons faire.
Nouvelle Donne appelle à la participation aux deux temps de mobilisation de cette semaine :

Jeudi 21 septembre
Samedi 23 septembre

Cette semaine, le président de la République va signer les ordonnances qui vont modifier le code du travail.
L’équilibre juridique des relations entre les salariés et les employeurs va être changé dans le sens d’une plus grande liberté d’action pour les employeurs vis-à-vis de leurs salariés. Liberté qui doit permettre de créer des emplois.
Ce sont les syndicats qui doivent examiner le détail des mesures prévues, les discuter, et éventuellement les contester.
Mais Nouvelle Donne constate que notre jeune Président utilise les mêmes leviers que ces 5 prédécesseurs, car depuis plus de trente ans, régulièrement, en France comme à l’étranger, ce type de mesures a été pris ; les conventions collectives sont systématiquement revues « à la baisse ».
Et le chômage attend toujours pour baisser le million d’emplois promis par Pierre Gattaz … ou son père.
Et les dividendes distribués aux actionnaires atteignent en France des sommets.
Nouvelle Donne propose des solutions pour lutter contre le chômage de masse.

Pour n’en citer que trois :

  • un nouveau partage du temps de travail (passage à la semaine de quatre jours),
  • la lutte contre les licenciements en appliquant le modèle canadien qui fait ses preuves, (lorsqu’une entreprise a des difficultés, le temps de travail des salariés est diminué et le salaire compensé par l’état, cela permet d’attendre que l’activité reprenne sans licencier)
  • l’utilisation de la Caisse des dépôts pour éviter la faillite des TPE et PME qui ne sont pas payées en temps voulu par leurs créanciers.(La Caisse des dépôts dans un premier règlerait à la TPE / PME ses factures et se retournerait ensuite vers les créanciers, elle aurait plus de poids et de moyen pour récupérer les impayés)

Nouvelle Donne a toujours considéré que le taux de chômage massif qui affecte notre pays, et particulièrement les jeunes, constitue une entrave au développement harmonieux et durable, de son économie, et du bien-être de sa population.
Nouvelle Donne réaffirme que la seule façon de diminuer précarité et pauvreté, de faire disparaître les déficits de l’Etat et des organismes de protection sociale et de retraite, de favoriser l’activité des entreprises et leur rentabilité, c’est de permettre aux millions de personnes sans emploi de renouver avec le travail, en utilisant pour cela les centaines de milliards d’euros, aujourd’hui dépensés pour supporter cette situation de chômage massif.

Nicole Lozano et Dominique Deharbe
Porte-paroles de Nouvelle Donne

Contact: presse@nouvelledonne.fr