Samedi 13 octobre, de nombreux militants de Nouvelle Donne étaient en marche … pour le climat pendant que se tenait l’assemblée générale ordinaire du parti.
A moins de 8 mois des élections européennes, Nouvelle Donne fidèle à ses principes a commencé par constituer, par tirage au sort, le jury qui examinera les candidatures.
Deux classements Hommes/femmes qui seront strictement respectés pour l’ordonnancement dans la liste finale.
Les adhérents ont à l’unanimité souhaité que Nouvelle Donne participe à une liste d’union des gauches. Portée par un courant débordant les frontières.
Un vote des adhérents en Assemblée Générale Extraordinaire devra valider notre adhésion au Printemps Européen, premier pas vers une union des gauches progressistes.
Union la plus large possible donc mais sans renoncer à un certain nombre de propositions. La première étant de faire du plan finance-climat la base du programme.
Nouvelle Donne qui est à l’origine de ce pacte finance-climat et qui reste à ce jour le seul parti politique à l’avoir signé.
L’Assemblée Citoyenne sera chargée conformément aux statuts de valider les propositions des groupes de travail déjà constitués.
D’autres décisions importantes ont été prises comme celle de constituer une commission électorale indépendante.
Le renouvellement du Bureau National devant intervenir en début d’année 2019, cette commission sera garante de la continuité de l’action entreprise. Sa mission se terminant au soir du scrutin.
Nouvelle Donne est donc prêt pour la prochaine échéance. Déterminé à l’union, au clair avec ses priorités. Les rôles bien distribués en attendant ce qui pour d’autres partis relève de l’essentiel : l’ordonnancement des candidats et la désignation de nos têtes de liste … qui ne seront certainement pas les têtes de la liste d’union dont nous souhaitons voir l’émergence.
Nous souhaitons placer nos idées avant nos candidats. Le rapport de force ne nous permettant de toute évidence pas d’autre stratégie actuellement.